Quel est le salaire d’un avocat en 2019

Quel est le salaire d’un avocat en 2019

Exercer le métier d’avocat est bien plus complexe que ce qu’il paraît. Effectivement, être avocat équivaut à de multiples activités au quotidien selon le client qui se présente, sa branche d’activité et surtout le lieu où il exerce.

Avocat : un métier indépendant !

Généralement, un avocat pratique librement son métier et ne dépend d’aucune sorte de tutelle. Certains pourtant pratiquent en tant qu’employés. La plupart des avocats ont une spécialité dans un domaine défini. Cela est fait dans le but de faciliter l’appréhension des diverses facettes juridiques des éventuels clients.

Ainsi donc, si un avocat d’affaires se charge de conseiller une entreprise, un avocat pénaliste s’occupe de défendre les droits des supposés criminels. Toutefois, peu importe le domaine de prédilection d’un avocat, il se doit d’honorer le règlement intérieur national (RIN) régissant la déontologie et l’application de la profession d’avocat.

En quoi consiste le travail d’un avocat ?

Hammer, livre de droit

Le mot d’ordre pour un avocat est de protéger envers et contre tous les intérêts de ses clients. Il se doit également de les guider grâce à des conseils avisés qu’ils sont des personnes physiques ou morales.

Les services d’un avocat sont surtout requis pour :

  • défendre de son client lors d’un jugement civil, administratif, pénal ou autres ;
  • soutenir son client durant une garde à vue ;
  • veiller à ce que son client saisisse parfaitement les lois auxquelles il est soumis ;
  • etc.

lors de la conclusion d’une vente, d’un achat ou d’une location d’un bien immobilier, l’avocat est chargé de dresser les actes y afférant. Il peut tenir le rôle d’intermédiaire lors d’une négociation entre deux parties afin d’éviter tous conflits.

Les rémunérations d’un avocat

Le montant annuel brut du salaire d’un avocat est évalué à 81 300 euros, équivalant à un salaire mensuel de 6 775 euros. Il est à noter toutefois que les avocats qui perçoivent des cachets plus conséquents font varier à la hausse la moyenne. Moins de 1 % d’entre eux touchent une rémunération annuelle ne dépassant pas 20 000 euros bruts. Cette somme représente le salaire minimum pour un avocat débutant.

Environ 10,25 % des avocats gagnent un salaire annuel s’élevant entre 40 000 et 45 000 euros bruts. Quant aux 25,45 %, ils touchent annuellement une somme brute dépassant 100 000 euros. Les revenus d’un avocat progressent significativement pendant sa carrière. De ce fait, un avocat âgé entre 25 et 29 ans perçoit dans l’année un salaire brut d’environ 42 000 euros. Arrivé à 50 ans et plus, quand il finit sa carrière, cela peut environner 108 000 euros, ce qui équivaut à une rémunération mensuelle de 9 000 euros.

Statue justice juridique

Les bons et les mauvais côtés d’être avocat

Les privilèges

En matière de rémunération, pratiquer le métier d’avocat est plus que gratifiant. D’autant plus que ce dernier exerce dans une branche spécifique, car cela offre plusieurs possibilités auprès d’une clientèle définie.

Les désagréments

Suivre une formation pour devenir avocat est aussi difficile que d’exercer le métier. Les horaires sont changeants, nombreuses sont les difficultés rencontrées lors de la préparation des recommandations à donner aux clients et la durée de la préparation d’une défense est fastidieuse.

Laisser un commentaire