Une prime d’activité pour la lutte contre le chômage des 18-25 ans

Manuel Valls a annoncé une nouvelle prime d’activité qui devrait aider dans la lutte contre la pauvreté et le chômage des 18-25 ans. Pour de nombreux experts, l’efficacité de ce dispositif réside dans son adaptation avec les différentes mesures mises en place par le Gouvernement, telles que les minima-sociaux ou le SMIC.

Des modalités basées du modèle britannique ?

Les modalités concernant la prime d’activité proposée par Manuel Valls sont encore floues. Pourtant, pour que ce dispositif puisse entrainer une baisse significative du chômage et contribuer à la lutte contre la pauvreté, il doit obligatoirement être articulé avec les minima-sociaux et le système fiscal.

En matière de coordination, le modèle britannique semble être le mieux adapté, d’après les experts. L’Universal Credit mis en place par la Grande-Bretagne fusionne toutes les aides octroyées aux ménages modestes à savoir, les minima-sociaux, les allocations logements et les crédits d’impôts.

Le système britannique n’a pas pour objectif de réduire le montant des aides, mais tout simplement de prendre en compte de manière unifiée, tous les besoins des foyers et d’optimiser la lisibilité des encouragements au travail.

Il faut savoir que, cette fusion des aides a déjà été proposée par Martin Hirsch en 2008. A cette époque, l’unification ciblait les allocations logements et le RSA.

La coordination entre la prime d’activité et le SMIC

Outre les minima-sociaux et les allocations logements, la prime d’activité doit être coordonnée avec les politiques d’emploi en l’occurrence, le salaire minimum ou SMIC.

Sachant que le nouveau dispositif est destiné en grande partie aux 18-25 ans, elle devrait donc compenser un “SMIC jeune”.

Pour que la prime ait l’effet escompté, le salaire minimum devra être révisé afin de réduire le coût du travail chez les entreprises et inciter celles-ci à l’embauche de jeunes travailleurs.

La baisse du SMIC doit ensuite être compensée par la hausse de la prime d’activité, afin de conserver les niveaux de vie.

prime-activité

Selon les experts, ce système de compensation procurerait un revenu décent aux ménages et ne laisserait pas les salariés sous le seuil de pauvreté, à l’instar des autres dispositifs tels que le RSA-socle.

Pour information, le montant de la nouvelle prime devrait être supérieur à celui du RSA-activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *