Le débat sur le Smic européen ressurgit

Le débat sur le Smic européen ressurgit

A quelques mois des élections européennes, le parlement européen, comme à son habitude, planifie différentes conférences-débats sur les sujets les plus controversés. C’est à la France de commencer le cycle en abordant le thème du Smic européen.

Une mesure envisageable dans toute la zone euro

Durant une conférence donnée à Paris sur les perspectives pour l’emploi en Europe, le débat sur l’instauration d’un seuil de salaire minimum dans la zone euro a été encore une fois lancé. D’après la députée Pervenche Berès, l’Union européenne envisage sérieusement de créer un Smic européen même si la route pour y arriver est encore longue.

En effet, les disparités politiques entre les pays membres constituent encore un réel blocage, d’autant plus que des pays tels que le Danemark, l’Allemagne ou encore la Suède ne disposent pas d’un salaire minimum chez eux. Cependant, il se peut que les choses évoluent à Bruxelles, si les différents partis politiques Allemands arrivent à trouver  un terrain d’entente sur l’instauration d’un Smic dans leur pays.

D’autres perspectives à envisager

salaire minimum

D’autres thématiques ont été discutées à la conférence notamment le problème du chômage des jeunes dans toute l’Europe. Afin d’éradiquer le phénomène, 28 Etats membres ont signé une convention qui permet à l’UE de débloquer 6 milliards d’euros afin d’accompagner ses jeunes dans le processus de recherche d’emplois. Cette subvention a surtout été dégelée pour les régions où le taux de chômage dépasse les 30%.

Cependant, de nombreux économistes ont tenu à exprimer leurs désirs de voir cette mesure s’élargir dans tous les Etats membres d’ici janvier 2014. Par ailleurs, la conférence a permis de faire découvrir l’instrument dernièrement mis en place par l’UE pour réguler la dimension sociale de l’union monétaire et économique. Alors que cette mesure est déjà prévue dans la liste des priorités selon les traités. Cependant, il serait injuste de ne pas admettre que l’article qui prévoit cette régulation n’a jamais été appliqué auparavant.

Laisser un commentaire