Une famille nombreuse peut-elle vivre aisément avec les allocations ?

Les allocations sont destinées aux familles avec au moins deux enfants à charge de moins de 20 ans. Le montant varie en fonction du nombre d’enfants et de leur âge ainsi que des ressources des parents.

Les allocations : lesquelles ?

Les allocations ont été initiées pour aider financièrement les familles à faible revenu. En France, il existe plusieurs types d’allocations, dont l’APL ou Aide personnalisée au logement, le RSA ou Revenu de solidarité active, la prime d’activité, l’ARS ou Allocation de rentrée scolaire ou encore la prime de Noël, etc.

En ce qui concerne l’APL, il s’agit d’une aide financière visant à baisser le montant du loyer ou les mensualités d’emprunt. Il est calculé selon la situation familiale, les ressources, le montant du loyer ou des mensualités d’emprunt ou encore de la valeur du patrimoine immobilier et financier. Le RSA, quant à lui, permet d’offrir un niveau de revenu minimum aux personnes sans ressources.

L’allocation de rentrée scolaire dépend des conditions de ressources pour tout enfant scolarisé entre 6 à 18 ans. Le montant est fonction de l’âge de l’enfant ainsi que des ressources du ménage. Versé dans son intégralité au mois d’août, il est de 369,57 € pour un enfant de 6 à 10 ans, de 389,96 € pour un enfant de 11 à 14 ans et de 403,48 €, pour un enfant de 15 à 18 ans. L’ARS et la prime de Noël sont réglés annuellement tandis que les autres aides sont versées tous les mois.

A part les allocations, les familles nombreuses et à faible revenu accèdent aussi, gratuitement ou à prix réduit, à certains services, notamment la CMU ou Couverture de maladie universelle et les transports. Le gaz et l’électricité sont, généralement, proposés à des tarifs sociaux.

Allocations ou aides sociales : quelles sont les conditions ?

Pour prétendre à une allocation, il existe certains critères mis en

place pour les familles à faible revenu. Il faut, tout d’abord, avoir deux enfants à charge au minimum. L’âge est aussi un élément essentiel car les enfants doivent avoir moins de 20 ans et le montant des allocations est défini en fonction de l’âge de chacun.

Les ressources constituent une condition fondamentale car les aides sociales sont offertes aux familles qui ne justifient d’aucune activité professionnelle ou à faible salaire comme un demi-SMIC ou un SMIC (soit 1 149,07 € net par mois). Il existe un certain plafond d’attribution. Ce sont les caisses d’allocations familiales ou CAF qui versent les prestations familiales.

Allocations : quels apports ?

Pour une famille, dont le père gagne un SMIC et la mère est une femme au foyer avec quatre enfants âgés de 4 à 10 ans et vivant dans un appartement à 1600 € le loyer, elle peut toucher aux environs de 1 526,13 € d’allocation par mois.

D’après les chiffres, une famille nombreuse avec un faible salaire ne peut pas vivre aisément avec les aides sociales. Les associations qui luttent contre la précarité contestent strictement cette idée. Ces allocations lui permettent seulement d’avoir une vie moins précaire, proche du seuil de pauvreté mais non de vivre dans le confort. L’explication réside dans le fait que la famille doit faire face à de nombreuses dépenses comme l’alimentation, le loyer, les assurances, etc. Le bas salaire avec les aides sociales ne permettent pas de couvrir tous leurs besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *