coronavirus cartographie pandemie

Covid-19 : Tout savoir sur l’indemnité « arrêt maladie »

La France est frappée de plein fouet par la pandémie Coronavirus. Le nombre de victimes connait un pic inquiétant. Le président de la République Emmanuel Macron a tenu un discours sur l’état de la situation et a annoncé la fermeture imminente de tous les établissements scolaires de l’Hexagone. Mesure sécuritaire qui oblige les parents à se mettre en « arrêt maladie ». Sont épargnés par ces dispositions, toutes les personnes qui peuvent travailler à distance. Ceux en arrêt maladie doivent attendre les indemnisations de l’état.

La France applique la règle d’indemnisation en vigueur

coronavirus-virus-Chine

Selon la DGS ou la Direction Générale de la Santé, l’arrêt maladie dû à la propagation du Covid-19 est considéré comme arrêt maladie classique. De ce fait, les lois en vigueur ne changent pas et les règles d’indemnisation non plus. Une exception est par contre soulevée. Il s’agit du non-maintien du délai de carence mentionnant que les 3 premiers jours ne sont pas indemnisés. Selon la loi classique en effet, l’indemnisation journalière commence uniquement à la quatrième journée. Avec la crise de Coronavirus, ce délai de carence est supprimé. Les parents seront donc indemnisés dès le premier jour de l’arrêt maladie.

Vers la virtualisation à grande échelle du travail

Le président Macron lors de son discours du 12 mars encourageait les entreprises à travailler à distance. Tous ceux qui peuvent pratiquer en télétravail peuvent donc continuer leurs activités. Les restes doivent se mettre en arrêt maladie. Cette situation de crise implique une montée des charges de chaque foyer et une baisse des revenus à la fin du mois. L’indemnisation de l’arrêt maladie est loin de couvrir la totalité du salaire des parents.

corona france

Le calcul de l’indemnisation se fait à partir du salaire de base des salariés. Celui-ci est à hauteur de 50% du salaire de base calculée journalièrement. Le DGS prend en compte les informations sur les 3 derniers salaires de base divisés par 91,25 pour faire le calcul. Pour avoir une idée du montant de l’indemnité, il suffit de se rendre sur le site du service public où il est possible faire une simulation en fonction de l’Indemnisation journalière (IJ) perçue par le salarié. Un salarié qui reçoit 2 000 euros bruts mensuels va recevoir une indemnité journalière de 32,87 euros. Notons par ailleurs que les Indemnités journalières versées ne dépassent pas les 45,55 euros bruts.

Indemnités versées par les entreprises

Les entreprises pourront aussi verser une indemnité à leur salarié en arrêt maladie. Ce processus requiert quelques conditions. Il faut déjà que le salarié ait une année d’ancienneté. La personne en arrêt maladie devra également envoyer à l’entreprise le certificat médical attestant son arrêt. Cette démarche doit se faire sous 48 heures. La personne devra aussi avoir été soignée en France ou dans un pays membre de l’EEE (Espace économique européen). Les indemnités versées par l’entreprise ont un délai de carence de sept jours. Le versement d’une indemnité par l’entreprise à son salarié est calculé selon l’année d’ancienneté du travailleur. Dans certains cas, selon présence d’une convention collective, l’indemnité pourrait couvrir la totalité du salaire.

Laisser un commentaire