Nos conseils pour mieux négocier votre salaire

Nos conseils pour mieux négocier votre salaire

Peu importe votre travail, si vous travaillez dans l’insuffisance de certaines choses, cela ne vaut pas la peine de continuer. La plupart des gens travaillent dur pour un salaire modeste. Certains ont peur de négocier, d’autres ne veulent pas le faire de peur de perdre l’emploi décroché. Un avocat, une dresseuse de chevaux et un agent de footballeurs vous présentent leur atout pour vous aider.

Le système de négociation dans le domaine de sport.

négociation

Chaque secteur d’activité possède ses propres manières de négociation. Comme dans le domaine de la cuisine, chaque plat correspond à une recette différente, et c’est tout à fait les mêmes choses. La négociation est différente pour chaque domaine, mais a le même but : augmenter le revenu à sa juste valeur. Certains négocient comme ils respirent tandis que d’autres ont appris pour obtenir le succès. Quoi qu’il en soit, leur objectif reste le même.

Ici, vous allez percevoir des échanges dans les meilleures conditions. S`apprêter comme un sportif : arranger un immense travail d’une montée de ressource, éplucher le sujet, accorder un grand soin aux espoirs de l’interlocuteur plutôt qu’à ses propres souhaits même s’il est primordial d’avouer ses buts. Montrez votre sympathie, maintenez un comportement débordant et instructif. Faites preuve d’une intégrité irréprochable. Il ne suffit pas de décrocher un contrat, mais d’espérer jusqu’à obtenir un contrat.

Selon Karim Djaziri, un agent de footballeurs, vous devez adapter votre attitude selon les personnes qui doivent travailler avec vous. La patience est la meilleure des compétences pour bien négocier. Il s’agit d’évaluer son interlocuteur, de découvrir ce qu’il veut, ses manières, et sa compassion. Acquérir son cœur, cibler son point faible. Au bout d’un moment, il dit ce que vous voulez entendre. Le but c’est qu’il crache tout au maximum. La négociation prend fin quand les deux parties se mettent d’accord sur un point commun.

Une autre manière de négocier.

échange et partage

Négocier ne signifie pas toujours exprimer sans cesse. Vous écoutez, vous évaluez également. Pendant la négociation, essayer d’écouter attentivement votre interlocuteur. Ensuite, proposez autant de questions que possible pour lui prouver que vous êtes intéressé à ce qu’il affirme. Car une négociation est une discussion entre deux personnes. Votre silence pendant sa parole vous rendra plus fort.

Il faut également apprivoiser les risques à courir. Ne soyez pas égoïste, pensez aux mauvaises conséquences des deux parties. Faites un bilan afin de constater l’honneur de l’entreprise et l’éventualité d’un acte personnel qui se change en désaccord commun. C’est pourquoi vous devez être flexible pour obtenir un équilibre. Soyez droit et honnête, mais ne lâchez pas votre objectif.

Le but est de décharger votre souhait, et non d’exciter votre interlocuteur. Connectez-vous toute en harmonie avec votre bonne humeur. Analysez et consultez pour surpasser le danger. La négociation est faite pour être définitive. C’est pour cela que la patiente joue un grand rôle. Coopérez comme un leadership. Si vous étiez à la place de l’interlocuteur, que feriez-vous ? La réponse à cette question vous amène à être indulgent et apercevoir la situation d’une autre manière. Connaître sa manière de voir les choses, son histoire, son attitude vous pousse à accepter leur alternative.

Laisser un commentaire