Le CICE n’a pas eu l’effet escompté sur les marges des entreprises

Le CICE ou Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi a été mis en place afin d’améliorer les marges des entreprises et permettre à celles-ci de gagner en productivité.

Cependant, ce dispositif n’a pas eu l’effet escompté et a contribué indirectement à la hausse du pouvoir d’achat des salariés, au détriment des entreprises.

Des marges en baisse

Depuis l’année 2008, les marges des entreprises ont fortement subi les effets de la crise. Face à cette dégradation plus ou moins prononcée, le Gouvernement français a décidé de mettre en place un dispositif appelé CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi). Ce crédit d’impôt a pour principal objectif d’offrir aux entreprises, la possibilité d’optimiser leurs marges de manœuvre, afin qu’ils puissent investir, innover, prospecter de nouveaux marchés, recruter, etc.

Cependant, la nouvelle mesure qui a été mis en vigueur à partir de l’année 2013, ne semble pas avoir l’effet escompté et le taux de marge des sociétés n’a cessé de baisser. En effet, en 2014 une autre baisse de ce taux a été observée. S’il était de 29,8% en 2013, il est passé à 29,7% en 2014, un recul relativement faible, mais qui démontre l’inefficacité du CICE.

D’après l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), cette baisse résulte de la progression plus rapide du pouvoir d’achat des travailleurs par rapport aux gains de productivité des entreprises.

Un pouvoir d’achat en hausse

En premier lieu, le CICE était destiné aux entreprises, mais il est devenu actuellement un dispositif permettant de subventionner le pouvoir d’achat des Français. Malgré qu’il n’ait pas pu restaurer les marges, le crédit d’impôt à néanmoins contribué à l’augmentation des salaires et au maintien des emplois.

Au niveau des sociétés, la légère baisse de l’année 2014 n’a pas entrainé un recul des investissements. Celles-ci ont en fait, “pré-maintenu” leur investissement. Pour ce faire, certaines d’entre-elles ont surement eu recours à des crédits plus conséquents, afin de financer le développement de leurs activités.

Bulle : CICE

Pour information, à la fin de l’année 2014, les marges des entreprises ont enregistré de légères améliorations. Toutefois, l’INSEE affirme que ce redressement est en rapport avec l’évolution du cours du pétrole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *